LA GUERRE EST DECLAREE-La vie et rien d'autre-

Publié le



Un couple, Roméo et Juliette. Un enfant, Adam. Un combat, la maladie. Et surtout, une grande histoire d'amour, la leur...

Voilà assurément un film inclassable qui fera date dans le cinéma français, présenté à la semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes, où il a eu droit à une salve d'applaudissements de 30 mn à l'issue de sa projection, primé au Festival de Cabourg et au Festival du film de Paris, au genre indéfinissable, autant docu-drame réaliste basé sur un expérience douloureuse que sorte de comédie musicale de la vie, la réalisatrice-scénariste-actriceValérie Donzelli (dont c'est le deuxième opus) et son ex-compagnon, l'acteur (et ici co-scénariste) Jeremie Elkaim revivent et rejouent, comme dans une catharsis, une tranche difficile de leur vie commune, leur épreuve, ou plutôt leur combat, leur lutte de tous les jours et de tous les sens face à la maladie annoncée de leur enfant, verdict vécu d'abord comme une injustice puis balayé par une force de sur-vivre, toujours avec un côté vivant, et surtout sans pathos ni effets tire-larmes,et même si le fonds reste toujours délicat, si la douleur est toujours en suspens, la forme légère et vivifiante l'emporte, balayant tout sur son passage,en délivrant une partition lumineuse qui respire la vie, un film lyrique et enjoué, très optimiste (on connait d'ailleurs l'issue heureuse) qui n'en délivre pas moins des trésors d'émotion naturelle et chaleureuse.
Une histoire difficile à assumer, sur un couple qui doit continuer à vivre face à l'impensable, mais ici jamais désespérée, électrisée et optimisée par une mise en scène rythmée, dynamique, où l'on chante comme pour mieux exorciser le drame vécu.
Voix-off et romanesque à la Truffaut, chansons à la Honoré, morceaux musicaux pop, audaces visuelles et fantaisies multiples assumées, tout est limpide et fluide, tout passe, grâce à la sincérité du propos et à la sensibilité qui s'en dégage constamment.
Sans gros moyens, à l'image des ralentis sur la plage à la fin, d'une beauté simple mais vivante, grâce à cette poésie du coeur, c'est aussi un récit avec une narration souvent originale, parfois fantasque, délicieusement décalé, au final assurément un vrai film d'auteur, libre et audacieux, et qui pourtant devrait, par son sujet fort et surtout par sa fraîcheur de style, sa sincérité de tous les instants, sa justesse d'interprétation, toucher tous les publics.
Hymne à l'amour, ode à la vie, à la fureur et à l'énergie de vivre, où l'on rie, crie, pleure, hurle, où l'on danse la vie...la vie et rien d'autre!Un film, rempli de belles imperfections, mais parfaitement authentique, passionné et humainement merveilleux, qui revigore le cinéma français, l'un des plus beaux films de l'année!Un vrai coup de coeur, un cri du coeur!Déchirant et vivifiant!



MA NOTE: 16/20


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dissertation business students 08/10/2011 12:53


The good thing about your information is that it is explicit enough for students to grasp. Thanks for your efforts in spreading academic knowledge.


flavie 23/09/2011 18:16


Le film représentera la France aux Oscars dans la catégorie "meilleur film étranger". On verra s'il arrivé dans les cinq finalistes.