MORNING GLORY-La matinale-

Publié le

Rachel McAdams & Harrison Ford. Paramount Pictures France
Bien qu’elle soit jeune, jolie, dynamique et ambitieuse, Becky Fuller est en pleine traversée du désert professionnelle et sentimentale.
Aussi, lorsqu’on propose à cette productrice TV de reprendre "Daybreak", la matinale la moins regardée du pays, elle accepte le défi sans hésiter. Pour booster l’audience, elle décide d’engager Mike Pomeroy, le journaliste de légende de la chaîne. Mais le charisme de Mike n'a d'égal que ses caprices de star, et ses relations sont électriques avec Colleen Peck, sa co-présentatrice. Les coups bas hors-plateau s’accompagnent très vite de petites phrases assassines à l’antenne…
Dans le même temps, Becky craque pour un producteur de la chaîne, mais sentiments et travail ne font pas toujours bon ménage. Parviendra-t-elle à sortir l’émission de l’impasse et à trouver l’amour ?

Comédie rythmée, à l'américaine, celle ci aurait pu fonctionner si le scénario n'était pas aussi cousu de fil blanc, sans grand intérêt, et si le concept de la rencontre entre la productrice speedée et ambitieuse et un "vieux connard" de baroudeur de la télé ne tournait rapidement à vide, faute de renouvellement dans le pitch.
Alors on s'amuse gentiment, on ne s'ennuie pas, c'est sympa mais c'est souvent aussi très clichés et compagnie, heureusement c'est bien rythmé, dynamique et avec deux acteurs qu'on aime bien, Harrison Ford, même si sa composition tourne un peu en rond, se délecte à composer ce personnage de vieux bougon infecte, ancienne vedette du journalisme sur le retour condamné à présenter des bouses, et la pétillante et mignonette Rachel McAdams est vive et survoltée à souhait, mais son personnage de working girl lasse un peu, plus Diane Keaton un peu sous-exploitée malgré tout.Sans oublier, par intermittences, le charismatique
Patrick Wilson et sa gueule à la Paul Newman.
Tout çà est malheureusement bien trop sage et sans véritable relief pour prétendre à nous épater totalement ou nous charmer suffisamment.




MA NOTE: 10/20



Publié dans Vu en salle-COMEDIE-

Commenter cet article